Cartels

"L'enseignement de la psychanalyse ne peut se transmettre d'un sujet à l'autre que par les voies d'un transfert de travail " [1]

 

Vous voulez travailler les textes de Lacan et de Freud, un concept, la clinique...

Des questions vous assaillent, ne restez pas seul, laissez place à la surprise.

Inscrivez-vous dans un cartel !

Qu'est-ce qu'un cartel ?

Le cartel est un dispositif de travail inventé par Lacan en 1964. Il s'agit, nous dit-il d'adopter " le principe d'une élaboration soutenue dans un petit groupe. Chacun d'eux se composera de trois personnes au moins, de cinq au plus, quatre est la juste mesure. PLUS UNE chargée de la sélection, de la discussion et de l'issue à réserver au travail de chacun "[2]

Le cartel travaille au rythme qui lui convient pendant un an, deux au plus pour éviter les effets imaginaires liés au fonctionnement d'un groupe.

 

Le travail en cartel

Dans le travail de cartel, on s'y engage à partir d'un désir, d'une question, d'un point de butée. C'est le lieu d'une élaboration provoquée. Chacun s'y risque seul mais pas sans les autres, car il s'adresse à ceux qui avec lui constituent le cartel et dans ce mouvement surgit un nouveau rapport au savoir.

Lacan a conçu le cartel en tant qu'organe de base de l’École. C'est exactement ce qui la distingue, en termes de production, d’autres enseignements, comme ceux de l’université, mais aussi des sections cliniques. Comme l’a indiqué Jacques-Alain Miller en 1994, concernant l’École, « sa différence serait d’être un organisme cohérent avec le discours analytique »[3]. De même que la passe, le cartel en est un pilier fondamental, si nous lui donnons toute sa place, comme l’a voulu Lacan en 1964 : au cœur de l’École. Le travail en cartel rend vivant et donne corps au transfert de travail au sein de notre École, constituant une modalité privilégiée de transmission du savoir propre à la psychanalyse.

Vie des cartels

    - Déclaration des cartels

Le cartel fait l'objet d'une déclaration auprès de l’École de la Cause freudienne. Chaque année un catalogue est édité. Cette déclaration inscrit le cartel dans l’École qui en constitue l’adresse ; c’est une façon de s'y engager et de contribuer à son but : « restaurer la vérité de la psychanalyse, en transmettre le savoir, l’offrir au contrôle et au débat scientifique »[4]. La déclaration des cartels témoigne donc d'un transfert de travail à l'École. Elle peut se faire sur son site internet, dans la rubrique qui lui est dédiée : https://www.causefreudienne.org/le-cartel/

     - Rentrée des cartels

La vie des cartels est ponctuée une fois par an par une rentrée des cartels, événement au cours duquel des productions de cartellisants sont présentées. C’est un moment privilégié de transmission de la psychanalyse sous le signe de l'orientation de l'École de Lacan. C'est aussi l'occasion de constituer les cartels pour ceux qui le souhaitent.

    - Cartello - l'agalma des cartels

Le bulletin des cartels de l’ECF publie des travaux de cartellisants et des textes de fond sur l’élaboration en cartel. https://www.causefreudienne.org/le-cartel/#cartello

    - Cherche cartel

Les cartels peuvent se constituer tout au long de l'année, aussi, si vous souhaitez travailler en cartel (il n'est pas nécessaire d'être membre de l'ECF ou de l'ACF) et que vous n'avez pas pu être présent lors de la journée de constitution des cartels, n'hésitez pas à adresser un mail à l'adresse suivante: acf.dr-vd-cartels@causefreudienne.org

1 Lacan J., « Acte de fondation », Autres écrits, Seuil, Paris, 2001, p.236

2 Ibid, p. 229.

3. Miller, J.-A, L'Ecole à l'envers, 1994

4 Statuts de l'ECF

Anaelle IMG_0745.jpeg
Capture d’écran 2022-06-21 à 18.41.09.png
5af8a076bbddbd0ef049c98d.jpeg