Évènements de l'ACF Vd 

Samedi 29 février 2020  – Montpellier – 

Cycle de conférences 2020

INSTITUTIONS : UN LIEU ET UN LIEN

La tendance actuelle est aux réseaux et à la multiplication des centres experts qui

segmentent le corps et la psyché en troubles neurocognitifs à réadapter, voire à éradiquer, et il nous a semblé crucial de mettre l’accent cette année sur le thème de l’institution en ce qu’elle constitue et concentre les effets et conséquences de cette tendance.

    S’intéresser aux institutions, c’est rendre compte, avant tout, des champs politique et social qui ont conditionné leurs créations, à savoir ce qui les cause.

            C’est réinterroger les fondamentaux d’une « Autre pratique clinique », telle

que Alfredo Zenoni, psychanalyste, l’a dépliée dans son ouvrage, « L’Autre pratique clinique – Psy chanalyse et institution thérapeutique1» Une pratique qui fait accueil aux sujets dont les symptômes font objection à la logique universelle du « pour tous » à l’école, au travail, en famille…

            C’est aussi faire valoir un certain usage de cette fonction de mise à l’abri

qu’est l’institution, à condition que le lieu dans son ensemble prenne appui sur le réel du symptôme de chaque un pour orienter les pratiques de chacun. Et non sur un idéal thérapeutique préalable, applicable à tous, mais le plus souvent voué à l’échec et au désespoir des professionnels. Il s’agirait ainsi, comme l’a indiqué Guy Poblome, Quarto 122 — numéro consacré à la question de l’institution—, d’une « pragmatique du symptôme qui guide dès lors la pratique, visant un savoir y faire plutôt qu’une volonté d’éradication toujours mortifère 2 ».

Cette thématique sur l’institution nous invite ainsi à un retour à ce qui fonde l’institution dans la psychanalyse, « plutôt que la psychanalyse dans l’institution » comme nous l’indique Alfredo Zenoni, mettant en perspective les enjeux d’une pratique en institution qui fait accueil fondamentalement aux sujets qui souffrent de ne pouvoir vivre dans le milieu ordinaire.

           Pour se faire, il s’agit de revenir sur les conditions d’une pratique à plusieurs qui s’appuie sur ce que nous enseigne la clinique dans ce qu’elle vise ou soutient, parfois, de plus intenable ou de plus insoutenable.

Une clinique subversive et éthique qui se doit de mettre l’accent sur le réel en jeu qui s’incarne dans ce que le symptôme a de plus singulier et énigmatique.

Une clinique qui fait nécessité pour chaque professionnel qui s’y confronte, de se faire le partenaire du sujet afin qu’il trouve sa réponse et produise un lien inédit qui lui permette un savoir y faire avec sa souffrance.

 

En direction des Institutions, cette question sera dépliée sous la forme d’un

Cycle de conférences sur l’année 2020.

1ère rencontre le 29 février avec Éric Zuliani, psychanalyste, membre ECF

« Pratique en institution : lieu du symptôme »

 

 

1 Zenoni A., « L’Autre pratique clinique – Psychanalyse et institution thérapeutique », Erès, 2009.

2 Poblome G., Quarto n° 122, Éditorial, juillet 2019, p. 7.

NEWSLETTER
CONTACT
CALENDRIER
LIRE
CONNEXIONS
VOIR
ECOUTER
Qui sommes nous ?
L'ACF
Ldélégation régionale
Publications
TĀBŪLA
Librairie
Institut de l'enfant
Institut  de l'enfant
NR - CEREDA
La Cause de l'autisme 
CPCT

© 2019 - ACF-VD

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram